Régime Montignac – Avis, Témoignages, Avant / Après régime

Régime Montignac – Avis, Témoignages, Avant / Après régime

Régime Montignac

Le régime Montignac n’est pas un régime à proprement parler dans le sens où il ne consiste pas, comme les régimes hypocaloriques traditionnels, à se priver. Dès lors, on parle davantage de Méthode Montignac, du nom de son initiateur. La Méthode Montignac repose sur deux principes de base: exclure les aliments à indice glycémique élevé et ne pas associer certains aliments au cours du repas.

Michel Montignac, ancien obèse, est le premier à avoir proposé l’utilisation de l’index glycémique comme moyen de réduction et prévention de l’obésité. Sa Méthode est le fruit d’un travail réalisé en collaboration avec des médecins et chercheurs.

Un régime différent des autres

Alors que les régimes traditionnels de type hypocalorique sont de type restrictifs, la Méthode Montignac n’engendre pas de privations. Dans la Méthode Montignac, il est possible de manger en grandes quantités. Contrairement aux autres régimes, ce n’est pas un contrôle du nombre de calories ingérées qui va favoriser la perte de poids. L’alimentation doit cependant obéir à quelques règles. Les aliments sont ainsi choisis en fonction de leur spécificité nutritionnelle et de leur capacité à induire certaines réactions métaboliques. Il s’agit donc d’un mode alimentaire équilibré, qui peut être adopté tout au long de la vie, contrairement aux régimes hypocaloriques dangereux pour la santé à long terme.

Les principes de la Méthode Montignac

Lipides, glucides et protéines vont être choisis en fonction de leur spécificité et de leur action sur le métabolisme. Ainsi, les glucides à index glycémique bas voire très bas seront privilégiés. Un glucide à indice glycémique haut va élever le taux de sucre dans le sang et donc de l’insuline, ce qui favorise le stockage des graisses. Cette réaction doit être évitée. Les glucides à éviter sont: les pommes de terre, les carottes cuites, le riz, le pain blanc, les céréales et pâtes raffinées et bien sur tous les aliments contenant du sucre raffiné. En revanche, les céréales complètes, les légumineuses (lentilles,…), le riz complet et le fructose sont recommandés.

Au niveau des lipides, les acides gras saturés (beurre, graisse de viande) seront à bannir au profit des acides gras polyinsaturés riches en oméga 3 (graisse de poisson) et des acides gras mono insaturés (huile d’olive).

Un second principe important de la Méthode Montignac est de manger dissocié. L’alimentation ne doit pas être équilibrée au cours d’un unique repas. Autrement dit, chaque repas ne doit pas comporter une portion de glucides, lipides et protéines. L’équilibre ne doit pas être négligé mais il peut se faire au cours d’une semaine.

Ce principe vise à éviter certaines associations d’aliments qui vont favoriser le stockage des graisses. C’est le cas, par exemple, de la combinaison de glucides et de lipides. Par conséquent, il faudra exclure les viennoiseries, frites, quiches,… La combinaison protéines et glucides est également à proscrire. On évitera donc de consommer simultanément du pain et du fromage, ou des pâtes et de la viande, par exemple. La seule combinaison qui fonction est celle entre les lipides et les protéines. Ces aliments peuvent être consommés ensemble, à volonté, sans vous faire grossir.

Les fruits doivent être consommés à distance des repas, afin d’être bien assimilés. Café et alcool sont à réduire.

Les deux phases du régime Montignac

Perdre du poids rapidement est facile mais le plus dur est de ne pas le reprendre. La Méthode Montignac se divise en une phase d’amaigrissement et une phase de stabilisation qui va vous permettre de ne pas regrossir.

La phase d’amaigrissement va dépendre de votre surcharge pondérale et du poids que vous souhaitez perdre. De manière générale, elle consiste à privilégier la combinaison protéines et lipides et à ne consommer que des glucides dont l’index glycémique est inférieur à 50.

La phase de stabilisation et de prévention va toujours consister à choisir judicieusement des glucides donc l’index glycémique est faible. La restriction est moins large cependant et certains glucides à index glycémique élevé pourront même être consommé à condition de prendre en compte l’indice de charge glycémique, un autre concept qui a toute son importance dans la Méthode Montignac.

Un menu typique

Petit-déjeuner:

  • Un fruit une demi- heure avant le repas
  • Céréales complètes avec lait écrémé
  • Thé ou café sans caféine

Déjeuner:

  • Crudités avec huile d’olive
  • Côte de porc
  • Brocolis

Efficacité du régime Montignac

La Méthode Montignac a largement fait ses preuves à travers le monde et possède des effets bénéfiques sur la santé tels que la prévention de la survenue du diabète de type II, en contrôlant le taux de sucre dans le sang, et le diminution des facteurs de risques sur le plan cardiovasculaire.

Si le régime Montignac a convaincu beaucoup de personnes, il a cependant ses points négatifs. En effet, pour ne pas reprendre du poids, la phase II doit être poursuivie à vie. En société, la dissociation des aliments n’est pas toujours facile à combiner.

1 avis

  1. très bon article seulement j’aurais aimé avoir ton point de vue personnel, un témoignage ou un retour d’expérience.
    Personnellement j’ai lu 2 livres sur la méthode Montignac et je suis complètement d’accord en ce qui concerne l’utilisation de l’index glycémique après je trouve contraignant la phase 1 en terme de consommation de glucides. Mais ça change des régimes hypocalorique.

Laisser un avis